pourcentage de bénéfice

Règles du forum
Chérif Muhammed Fareed Barakat, Mouqaddem de Cheikh Mohammed El Mansour El Mohieddine en Egypte, ainsi que l'imam Cheikh Mohamed el Hadi Litim, répondent à vos questions de Fiqh, par la grâce d'ALLAH le TRES HAUT. D'autres disciples de Cheikh Mohammed El Mansour El Mohieddine traduiront vos questions en Arabe et vous transmettront vos réponses traduites en Français, ceci par la grâce d'ALLAH le TRES HAUT. Louanges à ALLAH. ATTENTION ! Seuls Cheikh Muhammad Fareed Barakat et Cheikh Mohamed el Hadi Litim, par le biais des traducteurs Arabe-Français AUTORISES OFFICIELLEMENT, ont le droit de répondre aux questions sur ce forum de Fiqh. Nous vous demandons de respecter cette règle car la jurisprudence islamique ne s'improvise pas. Toute tentative de réponse par des utilisateurs non désignés ne sera pas prise en compte. Merci de votre compréhension. Cheikh Mohammed El Mansour El Mohiedine rappelle cette belle parole de l'Imam Malik (qu'Allah l'agrée): ​"​Celui qui a envie de répondre à une question​ religieuse​, qu'il place devant lui le paradis et l'enfer et qu'il imagine sa position devant ALLAH demain (le Jour du Jugement).​" [LIRE PLUS D'INFORMATION...]
Répondre
AhmedIssa
Traducteur Arabe Français - Autorisé à transmettre les réponses
Messages : 0
Enregistré le : mar. 2 mai 2017 16:39

pourcentage de bénéfice

Message par AhmedIssa » mar. 9 mai 2017 01:39

Assalamou aleykoum,

Alhamdoulillah! Merci d'avoir crée cet espace pour nous permettre de poser nos questions.

Je voudrais faire du commerce mais je ne sais pas quel est le pourcentage de bénéfice qui est autorisé sur les ventes effectuées en islam.

Pouvez-vous SVP m’éclairer sur ce point?

Merci d'avance de votre réponse.

AhmedIssa
Traducteur Arabe Français - Autorisé à transmettre les réponses
Messages : 0
Enregistré le : mar. 2 mai 2017 16:39

Re: pourcentage de bénéfice

Message par AhmedIssa » mar. 9 mai 2017 01:40

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, louange a ALLAH avant tout, louange à ALLAH après tout, louange à Allah un nombre de fois égal à celui de Ses créatures, suffisant pour avoir Son agrément, égal au poids de Son Trône et au volume de l'encre de Ses paroles.

Ô mon Dieu ! Prie sur notre seigneur Mohammed qui a ouvert ce qui était clos, et qui a clos ce qui a précédé, le soutien de la Vérité par la Vérité et le guide sur Ton droit chemin, ainsi que sur sa famille, selon sa valeur et à la mesure de son immense dignité. Et qu’Allah agrée Seïdina AHMED TIDJANI et qu’Il nous agrée par son agrément. AMINE

Wa ‘Alaïkoum Salam wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Je vous salue et je demande à ALLAH qu’Il nous guide vers ce qu’Il aime et agrée.

ALLAH le Très Haut a dit : « Ô les croyants ! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. »

ALLAH le Très Haut a dit : « des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la Salat et de l'acquittement de la Zakat, et qui redoutent un Jour où les cœurs seront bouleversés ainsi que les regards. »

Le Prophète (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

« Le commerçant sincère et honnête sera (dans l’Autre Monde) avec les prophètes, les véridiques et les martyrs. » rapporté par Tirmidhi, Sahih

Le Prophète (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

« Qu’Allah fasse miséricorde à un homme généreux quand il vend, généreux quand il achète, généreux quand il prête. » Hadith rapporté par Boukhari et Mouslim, et dans la version du Mou-ata selon Malik : « Allah aime un homme généreux quand il vend, généreux quand il achète, généreux quand il prête. »

Il n’y a pas dans la loi islamique une limite qui fixe le pourcentage du gain commercial, mais les savants disent qu’il faut respecter les prix fixes qui ont été limités par l’Etat, ou le pouvoir, ou une communauté commerçante concernant un certain nombre de produit vitaux, ou basiques, ou autres… dans ce cas il devient interdit de dépasser ces prix fixés car c’est une affaire d’intérêt général.

Pour les autres produits dont le prix n’a pas été fixé, il faut respecter les règles et les normes adoptées par l’ensemble des commerçants, si pour chaque marchandise correspond un intervalle de prix conventionnel minimal et maximal, il ne faut pas dans ce cas duper les autres et vendre à un prix supérieur au prix du marché.

Cet intervalle de prix maximal et minimal varie en fonction de la situation du client et la quantité qu’il va acheter, le pauvre n’est pas comme le riche. Par exemple, il a été rapporté que le Prophète (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a donné à ‘Orwa Albariki un dinar et lui a délégué la tâche d’acheter une brebis.

‘Orwa – qu’ALLAH l’agrée – a acheté une brebis avec le dinar puis il l’a revendu à deux dinar, ensuite il est retourné au marché et a racheté une deuxième brebis avec un dinar, et il est revenu voir le prophète (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) avec la brebis et le dinar, qui l’approuva et ne lui dit rien.

Ce compagnon a fait un pourcentage de bénéfice de 100 %, avec un gain complètement licite, alors qu’un autre peut gagner cinq centimes sur un kilo de sucre mais son bénéfice peut être illicite. Donc ce qui compte c’est le respect des règles et des prix du marché et de ne pas commettre de tromperies, d'abus, de tricheries etc.

Il a été reconnu chez plusieurs savants malikites de fixer le pourcentage de gain à un tiers du prix mais je n’ai pas trouvé le fondement de cet avis et je crains qu’il s’agisse d’une confusion.

A partir de ce qu’on a vu, on peut conclure que :

1 – la recherche de gains dans le commerce est une chose permise et licite, voir même obligatoire dans certains cas comme faire du commerce avec des biens des orphelins.

2 – les textes n’ont pas précisé un taux de bénéfice qui reste inchangé, mais il y a dans la sunna des preuves qui montre que le prix de vente peut être le double du prix d’achat ou même plus.

3- le fait que le bénéfice élevé est permis ne veut pas dire nécessairement qu’il est souhaitable, au contraire être satisfait d’un petit gain est plus proche de la guidée des pieux prédécesseurs (Salaf) et plus loin des doutes.

4- le gain est permis au musulman uniquement si ses transactions sont à l’abri de l’illicite, dans le cas contraire où son commerce contient par exemple la vente d’un produit illicite - une pratique de Riba (usure ou intérêts), la pratique de monopole, la tromperie, la dissimulation, la fraude, ou toute autre chose semblable- alors le gain qu’il va générer devient illicite

5- le faite de dire que les commerçants ont le droit de gagner ce qu’il désirent licitement dans le cadre des valeurs que nous venons de citer, n’empêche pas que le détenteur du pouvoir a le droit d’imposer des règlementations ou des limitations de prix , surtout pour certaines transactions, produits spécifiques de première nécessité ou pour des raisons d’intérêt générale.

Je demande à ALLAH qu’Il vous guide vers ce qu’Il aime et j’espère que j’ai été clair dans mes explications et ne m’oubliez pas dans vos Dou‘a et vos demandes de pardon et d’acceptation, et qu’ALLAH nous place parmi les gens acceptés auprès de Lui.

Et ALLAH et son Prophète (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) sont plus savants

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou.

AhmedIssa
Traducteur Arabe Français - Autorisé à transmettre les réponses
Messages : 0
Enregistré le : mar. 2 mai 2017 16:39

Re: pourcentage de bénéfice

Message par AhmedIssa » mar. 9 mai 2017 01:41

Assalamou aleykoum.

Qu'Allah vous guide également vers ce qu'il y a de meilleur pour vous et pou la communauté tijani ainsi que les musulmans dans le monde entier.

Je vous vous remercie de m'avoir éclairée sur ce point et j'espère pour tous ceux et celles qui en auront besoin.

Effectivement la version que j'avais reçue de part et d'autre est que le bénéfice ne doit pas dépasser un tiers du prix initial de la marchandise.

Or le hadith que vous nous avez apporté est une preuve simple et suffisante.

Je vous en remercie et vous dit assalamou aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouhou.

Répondre