بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

As Salamu aleykum wa rahmatulah,

Je m’adresse à vous car je me trouve dans une situation où je ne sais pas ce qu’il y a de mieux à faire.
Je contextualise afin que vous puissiez comprendre : 
je suis convertie à l’Islam depuis maintenant un an et demi et j’habite encore chez mes parents durant les vacances scolaires car je suis étudiante. Ils ne sont pas au courant de ma situation et sont totalement contre cette religion. Il m’est donc impossible pour le moment de leur annoncer.

Le fait est que j’aimerai porter le voile, je me pense prête à pouvoir le porter et j’en ai sincèrement envie car je veux compléter mes devoirs en tant que musulmane au mieux.
Mon problème est que je ne pourrai pas le porter lorsque je serai avec eux. Ce qui pourrai m’amener à être dans des situations où je devrai le porter et où je ne pourrai pas car ils seront présents.
Je ne pourrai également pas le porter à mon lieu de travail (les week-ends).

La question est donc qu’y a-t-il de mieux à faire ? Est-ce plus mauvais de ne jamais le porter, ou de le porter uniquement lorsqu’ils ne sont pas avec moi ? Et est-ce que le fait de ne pas le porter les fois où je serai avec mes parents enlève tout son sens à mon intention lorsque je le mettrai ?

Finalement je ne sais pas si je dois attendre d’arriver à leur dire que je suis musulmane (ce qui pourrai signifier plusieurs années), pour ne jamais le retirer une fois que j’aurai commencé à le porter ou bien commencer dès maintenant à le porter lorsque je peux afin de minimiser les moments où je ne l’ai pas.

Merci pour votre temps.

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’Allah le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Tout d’abord, je félicite cette sœur convertie pour son souci envers ses obligations religieuses.

Les droits des parents dans l’islam sont essentiels, il faut témoigner du respect et de la considération à ses parents, s'humilier devant eux, leur adresser de douces paroles, bien les traiter…

Quant au sujet du  port de voile, qui est une obligation religieuse, et de votre situation familiale, il faut savoir qu’il existe dans la science religieuse ce qu’on appelle « tadarrouj », c'est-à-dire avancer par étapes. Vous êtes croyante et pratiquante grâce à Allah, et le port du voile ne fait pas partie des piliers de la religion. Si vous trouvez une occasion pour le porter, alors faites-le ; si vous êtes toute seule ou loin d’eux par exemple, c’est une bonne chose. Le voile est la beauté de la femme musulmane. Et après votre mariage si Dieu le veut…

Si vous rencontrez actuellement une gêne pour informer vos parents de votre conversion, alors ne le faites pas. Regardez ce qui vous arrange et choisissez le moment et l’occasion convenables.

Gérer les priorités et avancer par étapes dans l’islam fait partie de notre religion de modération et du juste milieu.

Je demande à Allah qu’Il vous facilite le chemin et qu’Il illumine votre cœur par la foi et l'éclaire de sagesse et de connaissance. Amine.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Bonjour! Merci pour ce site merveilleux découvert récemment !
Mon frère est décédé en Europe. Il était marié avec deux enfants ! Après sa mort, son assurance depuis l'Europe nous contacte pour dire que des membres de la famille toucheront un certain montant qu'ils ont défini selon des taux fixes.
Ma question est de savoir si c'est halal que nous frères et sœurs touchions à cet argent ?

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’Allah le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Ce que donne la compagnie d’assurance à la famille d'un défunt fait partie de l’héritage, sauf que les taux de partage dans les contrats d’assurance peuvent être différents de ceux pratiqués dans l’héritage légal musulman.

Si l’assurance a bien défini la valeur des indemnités pour chaque membre de la famille suivant les conditions fixées dans le contrat, il n’y a pas de gêne à ce que les frères et sœurs du défunt prennent leurs parts respectives. Il est important de respecter cette division dans l’héritage.

Chacun d’eux peut toutefois renoncer à sa part pour les enfants du frère décédé, ceci est un acte de bien et de piété filiale.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salamou 3aleykoum wa rahmatoulah wa barakatuh sheikh

 

Une question me tracasse et je voudrais avoir l'appui d'une personne de science inshallah, qu'Allah te gratifie inshallah.

Qu'en est-il de la mode du port de la ceinture pour affiner la taille et qui font ressortir leur poitrine qui sont porté par les femmes avec des vêtements (type robe longue) ou tout simplement des robes avec des coupes qui resserrent la taille et qui font apparaitre la forme de leurs poitrines?

 

Barakallah oufik

 

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Ce qui est exigé de la femme musulmane, c’est qu’elle porte un habit décent qui ne révèle pas les formes de son corps et qui répond aux caractéristiques légales des vêtements de la femme musulmane.

De ce fait, il faut voir pour quelles raisons et dans quelles conditions la femme porte une ceinture pour affiner la taille ou des habits qui font apparaitre ses formes.

Fait-elle cela pour se faire belle devant les gens et attirer leur attention et leurs regards? Ou fait-elle cela dans sa maison pour son mari à l’abri des regards étrangers? Ou porte-t-elle une ceinture pour des raisons de santé par exemple?

Donc il existe plusieurs cas différents, « le licite est manifeste, et l’illicite est manifeste ».

Il est absurde qu’une femme musulmane porte une robe qui fait apparaitre ses formes et sorte avec devant les gens pour attirer leur attention. Ceci n’est évidemment pas permis.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salem Aleykoum Cheikh

J'aimerais vous poser une question concernant les métiers de la compta en France car un hadith parle de celui qui signe l'acte de riba et les deux témoins, néanmoins je ne sais pas si le comptable est concerné par ce hadith et un imam de la mosquée locale m’a expliqué que les hadiths ne sont pas à prendre hors contexte et qu'il faut se référer à la société dans laquelle je vis. J'aimerais connaître votre point de vue là-dessus. Je vous remercie d'avance.

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Effectivement, il ne faut pas prendre les textes (Coran ou hadith) en dehors de leur contexte ou avec ignorance, il faut avoir une connaissance complète des causes et des circonstances dans lesquelles ces textes ont été révélés et dis. Ainsi, plusieurs autres sciences sont nécessaires avant de pouvoir donner un avis légal.

Allah le Très-Haut a dit : {Demandez donc aux gens de science si vous ne savez pas.}

Ce type d’effort est le rôle des savants et il n’est pas permis à toute personne de décider de prendre ou de délaisser l’application d’un texte à cause de son incompatibilité avec une situation actuelle.

En principe, travailler dans la comptabilité est une activité licite car c’est une fonction nécessaire pour les entreprises et l’économie. La divergence entre les savants se trouve dans le fait de la pratiquer dans les banques et les sociétés qui utilisent l’intérêt usuraire. Les avis jurisprudentiels divergent entre ceux qui l’interdisent, suivant les paroles prophétiques « hadiths » interdisant l’intérêt usuraire « riba », ce qui constitue une entraide pour le péché et la transgression, et d’autre part ceux qui se retiennent de l’interdire (surtout les hanafis), en se basant sur ce qu’on appelle le mal généralisé « ‘oumoum al-balwa », c'est-à-dire qu’une affaire interdite à l’origine s’est tellement généralisée que le commun des gens ne peut l’éviter et l’ensemble des musulmans se trouve dans l’obligation de traiter avec d’une manière ou d’une autre, donc le blocage complet de ces traitements représentera un blocage aux intérêts de la communauté.

C’est ce dernier avis que nous retenons pour éviter la gêne à beaucoup de travailleurs. Mais il reste à signaler que si l’activité de l’entreprise est complètement illicite, comme la vente de l’alcool par exemple, alors il devient interdit de travailler avec elle.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salem aleykoum,

Je suis musulmane, mes parents ne le sont pas. Ils pratiquent tout deux la sorcellerie. Est-ce que je peux quitter le domicile de mes parents ?!

Merci beaucoup...

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Le sujet manque de plusieurs détails. La personne qui a posé la question n’a pas précisé son âge, comment elle peut quitter la maison familiale, où va-t-elle aller après, etc. ? Est-ce qu’elle subit des préjudices à cause des pratiques de ses parents ?

Peut-être va-t-elle avoir des dommages encore plus graves si elle quitte la maison familiale. Si elle peut accomplir les rituels religieux dans sa maison sans gêne, alors le mal provoqué par les actes de ses parents ne la touche pas.

Nous lui conseillons de patienter et d’essayer autant qu’elle peut d’être un bon exemple pour ses parents. ALLAH dit : {Personne ne portera le fardeau d'autrui}.

Nous demandons à ALLAH pour elle le succès et la bénédiction et qu’Il lui octroie une issue favorable.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Bonjour,

J'ai grandi avec mon père qui ne pratique pas la religion, cependant moi depuis que j'ai conscience de ce qu'est la religion je crois en Allah car j'ai grandi dans un pays musulman. La famille de ma mère est musulmane pratiquante.

Je fais la prière depuis longtemps et je voulais savoir s'il fallait que je me convertisse ?

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

L’âge de la personne qui a posé la question ainsi que la religion de son père ne sont pas indiqués. De toute façon, si son père est musulman, même s’il ne pratique pas, alors il est musulman naturellement ; sinon elle suit la religion de sa mère au cas où c’est la mère qui est musulmane.

Louanges à ALLAH, cette personne déclare qu’elle est croyante et qu’elle pratique les obligations religieuses et cela est suffisant pour elle.

Si elle parle dans sa question de la déclaration de l’islam qu’on fait en présence des témoins musulmans et un imam de mosquée, il faut savoir que la règle est que celui qui est né de deux parents musulmans est musulman légitimement. Au cas où l’un de ses deux parents seulement est musulman, alors il le suit (le musulman) et il n’est pas obligé de renouveler son islam à l’âge de la puberté.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam Aleykum,

Je suis un homme de 28 ans qui possède chez lui des mangas (BD Japonaises). J’aimerai savoir si la possession de tels livres (avec des dessins et personnages fictifs) est licite ou si je dois m'en séparer.

BarakAllahu fik

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Les règles qui concernent les bandes dessinées sont les mêmes que celles qui caractérisent les dessins animés : si elles ne contiennent pas des images ou des choses contraires à notre loi et notre morale, alors il n’y a pas de mal à les garder si on a besoin d’eux. Et il faut toujours suivre le chemin de la modération dans toute chose.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Travailler dans le domaine du dessin animé, par exemple dessiner des dessins animés (éducatifs ou non) pour enfants (ne comportant pas de situation haram dedans) et gagner son argent avec (dans un pays non islamique, en l'occurrence la France), est-ce haram ou non ? Merci beaucoup !

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Si ces dessins animés sont faits à des fins utiles et permises comme les dessins animés éducatifs pour les enfants ou pour les divertir et les rendre joyeux, alors le fait de travailler dans leur production ou leur commercialisation est permis, que cela soit en France ou ailleurs, car ce qui compte c’est le but et l’intention.

La règle est que l’origine dans chaque chose est la licéité (le permis), et il n’y a pas d’interdiction sans preuve, et tout ce qui amène à un interdit (haram) devient interdit dans ce cas.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam Aleykoum

Alahouma soli alla mohamed wa aali mohamed wa salim

Doit-on fêter la nuit du 27 Rajab comme date de commémoration du voyage nocturne de notre bien-aimé prophète (paix et salut sur lui)?

1- Si oui, quelle doit être notre attitude face à celui qui conteste? Quelles sont les pratiques recommandées à cette occasion?

2- Si non que dire à celui qui le pratique?

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Nous louangeons ALLAH le Très-Haut pour tous Ses bienfaits à notre égard et nous demandons qu’Il nous assiste et nous affirme.

En effet, l’avis répandu dans la communauté est que la nuit du 27 Rajab est la date de la nuit du voyage nocturne et de l’ascension, sachant qu’il existe d’autre avis et que cela ne fait pas l’unanimité des savants.

On n’a pas rapporté de mérite spécial concernant sa commémoration. Néanmoins, fêter cette nuit en tant qu’une veillée pieuse est un rappel pour la communauté de ce grand miracle et de cette grande grâce dont ALLAH a favorisé Son prophète(PSL) et sa communauté. C’est aussi un rappel pour tous les enseignements qui englobent cet événement comme l’établissement des cinq prières et tous les autres enseignements prophétiques et seigneuriaux. ALLAH le Très-Haut a mentionné cet événement dans Son Livre saint, un Coran qui sera récité jusqu’à la fin des temps.

En résumé, c’est une station importante dans la vie du Prophète (PSL). Le commémorer avec l’intention et de la manière qu’on a évoquée, en s’éloignant des innovations et des choses illicites dans la loi, n’est pas interdit ; au contraire, c’est un rappel bénéfique pour la communauté.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam

Quelles sont les preuves dans la sounna que le maouloud l'anniversaire de la naissance du prophète n'est pas une bidaa comme le pense la majorité des savants?

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Les preuves de l'autorisation de fêter la naissance du Prophète (sas):

La loi nous ordonne d'aimer notre Prophète Mohammed (sas), de le vénérer et de lui donner de l'importance. Fêter sa naissance est une forme d'expression de cet amour et de l'attachement à sa tradition, à condition que ceci soit dépourvu d'interdit relatif à la législation religieuse. Tout comme cette célébration est un remerciement envers Allah pour les bienfaits de l'islam, la foi, et également un remerciement pour son envoi comme miséricorde pour les mondes.

Nous avons donc le droit d'exprimer notre reconnaissance de quelque façon que ce soit. Le fait de se rassembler la nuit de sa naissance pour la lecture de sa biographie, de chanter des poèmes relatant ses qualités qui incitent les musulmans à suivre ses bonnes vertus et à les faire revivre est une prêche vers Allah et un rappel légal.

Nous sommes besogneux de ce genre de manifestation pour méditer et prendre exemple pour faire évoluer nos comportements.

Nous le fêtons à chaque moment et chaque instant. Nous prions sur lui chaque foi qu'un muezzin lance son appel ainsi qu'après chaque prière par amour pour lui. Il est notre intermédiaire, notre guide pour tout bien et assainissement dans ce monde et dans l'au-delà.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.