بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Salam Alaykoum, 

Je suis  porteuse de projet dans l’industrie du textile masculin. Je lance bientôt ma marque de prêt à porter pour hommes inchAllah. 

J’ai néanmoins une question fondamentale à laquelle je n’arrive pas à trouver une réponse claire: 

Ai-je le droit de créer des cravates et autres vêtements pour hommes en soie mélangée à une autre matière? Si oui, quelle est la proportion de soie à ne pas dépasser?

La doublure des cravates de bonne qualité est en général composée de soie pure même si on ne la voit pas. Est-ce qu’il est illicite de vendre ce genre de cravate? 

Je vous remercie infiniment pour votre aide. Il s’agit de questions fondamentales pour moi qui ne veut aucunement faire du haram. 

Merci encore 

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

L’interdiction de porter de la soie pour les hommes en islam est une chose connue et claire, car c’est de l'extravagance et de l’excès qui ne convient pas aux hommes, contrairement à la femme qui a la possibilité de s’en parer sans abus ou excès.

ALLAH le Très-Haut dit : {Ne commettez pas d'excès, car Il [Allah] n'aime pas ceux qui commettent des excès.}

Par conséquent, il n’est pas permis de produire des vêtements pour hommes fabriqués en soie naturelle pure à 100 % et il n’est pas permis de les vendre.

Ceci concerne bien entendu les vêtements tissés de fils de soie naturelle 100 %. Mais si les habits sont faits de coton ou de laine ou de toute autre matière, et qu’ensuite une proportion de soie est rajoutée, comme les broderies et les fils en soie qui décorent les habits, alors il n’y a pas de gêne en cela.

La proportion de soie ne doit pas être plus élevée que les autres matières car ce qui compte c’est la majorité, comme l’indique la règle.

Quant à la détermination du pourcentage exact qui correspond à des notions comme « peu » et « beaucoup » ou « la majorité », ceci est une question jurisprudentielle complexe qui varie selon les avis « ijtihed ». L’avis le plus tolérant est que cela ne doit pas dépasser 50 % par exemple pour qu’une chose ne soit pas majoritaire.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.