بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Cheikh Ahmed Tidjani

Qu'ALLAH l'agrée

Le Wali parfait, celui qui a accédé à la connaissance (Ma'rifa), l'immense Khalife doté de la station (Maqam) élevée, le rassembleur des connaissances et des secrets, le supérieur dans le summum des degrés supérieurs, le soleil de la joie qui a illuminé l'horizon des degrés supérieurs et qui ne fut jamais atteint par quiconque.

Il était parmi ceux qui avaient accédé à la connaissance et à la sainteté parfaite, il avait un rang élevé auprès de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et celui-ci lui donnait une très grande valeur, il mentionnait son rang élevé auprès de ses compagnons au point qu'il fut envié par le proche et le lointain.

Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) disait à son sujet : Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) m'a dit : « Il est pour toi au rang d'Abou Bakr pour moi. ».

Parmi les paroles que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a adressées à Sidi Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), il y a celle-ci : « Ô ! Ahmed, demande conseil à ton serviteur et ton aimé le plus réputé 'Ali Harazim, car il est pour toi au rang de Haroun pour Moussa. Allah est le plus grand, le plus illustre, le plus immense et je ne te conseille rien de meilleur que ceci au sujet de lui, que le salut soit sur toi »

Les circonstances et la cause qui ont poussé Sidi 'Ali Harazim (qu’Allah l’agrée) à se lier à Seïdina sont les suivantes : lorsque Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) quitta Tlemcen en 1191, pour se rendre à la visite pieuse de Moulay Idriss (qu’Allah l’agrée) à Fès, il rencontra à Oujda Sidi 'Ali Harazim (qu’Allah l’agrée). Tous deux ne se connaissaient pas auparavant.

Lire la suite...

Parmi les grands compagnons, doués de connaissance et de prodiges, détenteurs des hauts degrés de sainteté, l'élite de l'élite, se trouve Sidi Mohammed Ibn 'Arabi Damraoui (qu’Allah l’agrée), originaire de Taza au Maroc.

Sidi Mohamed Ibn ‘Arabi était celui qui servait d'intermédiaire à Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), au début, lorsque celui-ci voulait parler au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Ceci en raison de la grande pudeur qui l'habitait.

Ceci est la marque des grands saints de la communauté qui utilisaient toujours un intermédiaire entre eux et le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dans leurs demandes, car ils ne pouvaient lui adresser la parole et oubliaient tout en sa présence.

Sidi Mohammed Ibn 'Arabi (qu’Allah l’agrée), malgré son jeune âge, rencontrait souvent le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) à l'état de veille. Sidi Abdelaoui (qu’Allah l’agrée) a raconté que Sidi Mohammed Ibn 'Arabi (qu’Allah l’agrée) rencontrait le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) vingt-quatre fois en une journée. Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) recommandait à Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) de prendre grand soin de lui.

Pendant la période que Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a passé à Boussemghoune, il voyageait souvent vers Taza pour rencontrer son compagnon et son élève, le grand connaissant Sidi Mohammed Ibn 'Arabi (qu’Allah l’agrée), car il était à cette époque un de ses plus grands compagnons particuliers et parmi ses aimés.

Lire la suite...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.