بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Salam oualikoum

J’aurais une question. Mon mari peut-il me pardonner ce que j'ai fait ?

Je vous explique: j’ai volé mon mari pendant 11 ans je lui prenais de l’argent non pour le plaisir mais pour les besoins familiaux. En effet celui-ci a un salaire mais me laisse seule subvenir aux besoins de mes enfants. N’ayant aucune sortie je lui ai pris de l’argent pour finir ces mois difficiles. Il ne m’aide en rien malgré que ce soit un bon musulman il prie ne ment pas ne vole pas mais il n’a pas le comportement envers moi sa femme et ses enfants. Je ne peux le raisonner il est très difficile à parler surtout d’argent. Comment je peux arranger les choses et peut-il me pardonner ? Et surtout le plus important ALLAH me pardonnera-t-il mes fautes ? Je prie et fais des dou'as chaque jour pour que son cœur s’apaise. Je pense à mon mari a la tristesse à laquelle il y est et à mon mari. Moi je passe en second rôle. Pourriez-vous me répondre?

BarakAllaoufik

 
 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’Allah le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Cette dame a pris en secret de l’argent à son mari sans le mettre au courant, mais elle a bien précisé qu’elle a fait cela par nécessité pour subvenir à ses besoins indispensables ou ceux de leurs enfants et de la maison sans excès ni gaspillage.

Dans ce cas, elle ne peut pas être considérée comme une voleuse, et ce qu’elle a fait n’est pas un péché qui amène la crainte d'une punition, car elle était dans la nécessité et « La nécessité se mesure à sa juste valeur », et Allah juge les intentions.

Vu l’état décrit du mari, elle ne doit pas l'informer de cela, et qu’elle soit apaisée par rapport à cela. Cependant, s’il reprend ses responsabilités financières envers sa famille, alors elle doit arrêter sur le champ et ne jamais retourner à ces agissements.

Cherchez, chère sœur, à vous rapprocher de votre mari avec des bonnes paroles et avec un dialogue calme, tout en multipliant les invocations et les demandes à Allah le Très Haut afin qu’Il apaise vos cœurs et qu’Il place l’affection et la miséricorde dans votre famille. Et soyez toujours obéissante envers lui et ne vous préoccupez pas beaucoup du passé.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

 

Assalamu alaykum,

Je vous contacte car j’aimerais avoir des réponses a quelque questions. Tout d’abord je vais vous expliquer la situation.
On va les appeler Abrah et Sirine, Abrah est musulman depuis son enfance ces parents aussi, Sirine n’est pas née musulmane elle a des parents français mais elle a une soeur qui c’est convertie a l’islam puis c’est marier religieusement et civilement. Au divorce des parents de Sirine, Sirine s’intéresse beaucoup a l’islam et se renseigne très bien avant se se convertir après l’avoir annoncer a ces parents. Ils n’étaient pas d’accord mais Sirine vivait chez eux puis des soucis sont venu, le juge a alors mis la garde a la soeur de Sirine. Donc Sirine vie chez sa soeur et le marie de sa sœur. Sirine après 2ans dans l’islam elle réfléchit et prend de elle même la décision de mettre le voile a ces 17ans. Elle c’est renseigner auprès d’imam et ils lui ont dit de le garder aussi devant son beau-frère alors elle le garda.
Abrah et Sirine ont très bien réfléchi et sont sur de leurs choix alors ils parlent de mariage religieux, être marier religieusement pour ne pas commencer a être dans le haram donc les présentation avec la famille de abrah se passe très bien puis avec la famille de Sirine pareil très bien. Les 2 familles se rencontrent ensuite et s’entendent merveilleusement. Comme Sirine a des parents non musulman on a donc penser prendre comme tuteur son beau-frère pour que les parents d’abrah demande la main a son beau-frère et a la soeur de Sirine mais le beau-frère nous dit que il c’est renseigné et que on ne pouvait pas lui demander la main de Sirine. Sachant que Sirine aura 18ans en Avril, si on le faisait a ces 18ans (le halel), a t’elle quand même besoin d’un tuteur ou non ? Et si elle doit avoir un tuteur autre que ces parents car ces parents ne sont pas musulman doit-on quand même demander la main aux parents de Sirine ou Sirine peut-elle prendre un tuteur musulman et majeur que elle même choisiras qui peut venir de la famille de Abrah ou autres personne de confiance ? Et le plus important pour que le halel entre Abrah et Sirine soit accepté si on peut avoir quelque conseils de votre part pour un halel accepté devant Allah.

Merci d’avance pour votre retour,
Barakallah oufik

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Le mariage musulman ne peut pas s’effectuer sans le tuteur (représentant légal de la femme), suivant la parole du Prophète (paix et salut sur lui) : « Il n’y a pas de mariage sans tuteur ».

Ce dernier est le père, ensuite le grand-père, ensuite le frère, et ainsi de suite de proche en proche.

Cette fille s’est convertie à l’islam, son tuteur doit être musulman, c’est une condition nécessaire pour la validité du mariage. Le juge (qadi) est le tuteur de celui qui n’a pas de tuteur ; si cela n’est pas possible, comme dans notre cas, alors c’est celui qui représente la communauté musulmane dans cette contrée, comme le président d’un centre islamique ou l’imam. S’il n’y en a pas, alors le mari de sa sœur peut l’être dans notre cas.

Rien n’empêche que le père soit présent pour le mariage de sa fille. Fait partie de la piété filiale que la fille informe son père sur le sujet.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam alikom
je me suis mariée récemment, en Avril 2019 j'ai fais le livret de famille et en juin 2019 j'ai fais la fatha, mais je n'ai toujours pas rejoins le domicile de mon mari, je suis toujours chez mon père, il était prévu que je parte de chez moi au mois de décembre durant lequel la famille de mon conjoint et la mienne ont décidé de faire "3caht lahlal".
Mon mari habite en France et on a fait un livret de famille français. nous avons appris au début du mois d'août 2019 que mes papiers étaient prêts. la procédure veut que j'aille en personne pour les récupérer. mon mari a voulu que j'aille les récupérer seule mais mon père n'a pas voulu que j'y aille seule, car pour lui tant que je ne suis pas sorti de chez lui il préfère que je n'y aille pas seule pour des raisons de (soutra) selon lui. Mon mari n'a pas apprécié et a voulu que je vienne de force et désobéissant à mon père, car pour mon mari on est déjà mariés aux yeux de dieu et de la loi et rien n'empêche cela à part mon père.
la situation a dégénéré et je suis arrivée à l'étape où je risque de divorcer. j'ai vraiment besoin de vos conseils par pitié. est ce que je dois suivre mon mari et partir contre la volonté de mon père ou suivre mon père malgré la position de mon mari qui s'obstine à dire que je lui ai tourné le dos et que j'ai pris partie de mon père.
je vous en supplie éclairez-moi je risque de perdre mon mari ou ma famille et je suis désespérée cas je ne sais plus ce qui est bien ou pas et quel raisonnement est logique
baraka allahou fik

 

REPONSE

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Avant toute chose, on rappelle qu'il est bien difficile de traiter ce genre de différend familial par une simple réponse sur le net.

Cette situation nécessite quelques éclaircissements, et il existe certainement plusieurs solutions pour résoudre ce problème, mais il faut parler et discuter sincèrement afin de trouver un accord et préserver ce mariage qui est un lien sacré.

Cette fille a contracté un mariage mais vit toujours sous le toit de son père. Quelle faute a donc commise la pauvre pour se retrouver dans la situation où elle doit choisir entre son père et son mari ?

Si j'ai bien compris la situation, le problème essentiel réside dans le fait que la femme va se trouver seule avec son mari alors que le mariage n'est pas encore consommé ?

Il faut savoir qu’il est possible de se mettre d’accord pour considérer cet isolement comme une consommation légale du mariage, étant donné que le mari aura la possibilité de se retirer avec sa femme.

Sinon, veuillez nous donner plus de détails.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam aleykum serait-il possible d’avoir une réponse d’un cheikh svp? 

1ère question : 

Est t-il permis à un homme marié de vouloir sortir le soir sans obligation mais entre amis pour « le plaisir » regarder un match du foot, aller dans un hamam tandis que sa femme lui formule qu’elle ne souhaiterais pas qu’il sorte le soir et ne la laisse pas seule mais qu’il le fasse plutôt dans la journée à part si c’est pour une obligation comme la salat, le travail et exceptionnellement pour voir des amis mais dans ce cas qu’il ne tarde pas longtemps? Le mari refuse clairement de changer car les sorties du mari sont estimés à 2/3 fois et qu’il juge peu et dis à la femme de faire avec et qu’elle est ingrate et égoïste. Est ce que cela est correct ou non? 

2ème question : Est-il permis à un mari de voyager seul avec des amis pour le plaisir en laissant son épouse sachant que son épouse n’est pas d’accord sauf en cas d’obligation encore une fois comme le travail ou autre? 

3ème question : Est ce que la femme est-elle égoiste d’imposer ces conditions à son mari sachant qu’elle ne lui dit pas de rester enfermer mais d’être responsable dans le but de préserver leur mariage ou est-ce lui qui est injuste?


J’espère que les questions sont claires 

Barrak Allahu fikum

Lire la suite...

Bonjour à tous
Permettez-moi avant tout de vous féliciter de ces innombrables dont que vous faites aux personnes nécessiteux et je prie Le Seigneur Qu'Il vous accorde ses bienfaits d'ici-bas et ceux de l'au-de -là Amine.

Je viens solliciter au près de vous des conseils. En effet incha Allah je prévois me marier dans les mois à venir.
Mes question donc sont les suivantes : 
1- Quels conseils donnez-vous aux deux futurs mariés?
2- Quels seront mes devoirs, moi homme, en vers ma 
femme?

Je vous remercie d'avance.
Qu'Allah SWT nous assiste et nous guide vers le chemin de la félicité pour toujours.
Prières et Salues sur notre Noble et Vénéré Prophète SAWS.
Qu'Allah SWT agrée Le Pôle Caché CRTA amine.

REPONSE

Lire la suite...

Bonjour salem oualikoum

Suite à de nombreuses disputes dans mon couple avec mon épouse concernant la famille particulièrement les mamans, nous nous sommes séparés pendant quelque temps afin de réfléchir sur la suite qu'on donnerait à notre vie car nous avons 3 enfants.

Alors voilà malgré les problèmes du passé on a décidé de reprendre notre couple en main et d'oublier le reste. Nous nous sommes mis des conditions et parmi celles-là on a décidé de s'occuper de nos enfants en priorité et de mettre les familles de côtés pendant un moment. 

Ma belle mère et moi avons eu beaucoup de problèmes dans le passé et ma femme et ma mère également 

Lire la suite...

Salam,
Je souhaiterais savoir, la position de l'islam et plus particulièrement de la Tariqua Tidjany, sur le mariage d'un musulman et d'une non musulmane.
Aussi, le consentement des parents non musulman est il obligatoire ?
Barakalahoufik.

Lire la suite...

as salaamu 'aleykum,

j'ai récemment suivi un débat entre des imams dont le sujet était le mariage, et l'un deux soutenait que l'on peut sceller un mariage par SMS ou MMS, sans témoin. je ne nie pas cette thèse, mais j'aimerai que vous m'éclaircissiez sur ce type de mariage, si cela existe.

qu'allah nous benisse, bijaahi sidna Muhammed (sallal laah 'aleyhi wa sallam)

Lire la suite...

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.