بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Salam oualikoum

J’aurais une question. Mon mari peut-il me pardonner ce que j'ai fait ?

Je vous explique: j’ai volé mon mari pendant 11 ans je lui prenais de l’argent non pour le plaisir mais pour les besoins familiaux. En effet celui-ci a un salaire mais me laisse seule subvenir aux besoins de mes enfants. N’ayant aucune sortie je lui ai pris de l’argent pour finir ces mois difficiles. Il ne m’aide en rien malgré que ce soit un bon musulman il prie ne ment pas ne vole pas mais il n’a pas le comportement envers moi sa femme et ses enfants. Je ne peux le raisonner il est très difficile à parler surtout d’argent. Comment je peux arranger les choses et peut-il me pardonner ? Et surtout le plus important ALLAH me pardonnera-t-il mes fautes ? Je prie et fais des dou'as chaque jour pour que son cœur s’apaise. Je pense à mon mari a la tristesse à laquelle il y est et à mon mari. Moi je passe en second rôle. Pourriez-vous me répondre?

BarakAllaoufik

 
 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’Allah le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Cette dame a pris en secret de l’argent à son mari sans le mettre au courant, mais elle a bien précisé qu’elle a fait cela par nécessité pour subvenir à ses besoins indispensables ou ceux de leurs enfants et de la maison sans excès ni gaspillage.

Dans ce cas, elle ne peut pas être considérée comme une voleuse, et ce qu’elle a fait n’est pas un péché qui amène la crainte d'une punition, car elle était dans la nécessité et « La nécessité se mesure à sa juste valeur », et Allah juge les intentions.

Vu l’état décrit du mari, elle ne doit pas l'informer de cela, et qu’elle soit apaisée par rapport à cela. Cependant, s’il reprend ses responsabilités financières envers sa famille, alors elle doit arrêter sur le champ et ne jamais retourner à ces agissements.

Cherchez, chère sœur, à vous rapprocher de votre mari avec des bonnes paroles et avec un dialogue calme, tout en multipliant les invocations et les demandes à Allah le Très Haut afin qu’Il apaise vos cœurs et qu’Il place l’affection et la miséricorde dans votre famille. Et soyez toujours obéissante envers lui et ne vous préoccupez pas beaucoup du passé.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

 

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.