بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Assalamoualeykoum, au bout de combien de syllabes/mots récités à voix haute (comme pour la prière du Maghreb par exemple), alors qu'on prie le Dhohr à voix basse par exemple, considère-t-on un ajout dans la prière qu'il faut corriger par deux prosternations après le Salam final ?

REPONSE

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Sache que celui qui a récité à voix haute dans une prière où il faut lire à voix basse a fait un rajout dans sa prière et par conséquent il doit effectuer les deux prosternations après le taslim s’il est dans une prière obligatoire, car il a rajouté une sounna.

L’Imam Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Celui qui a lu à voix basse par oubli là où il faut réciter à voix haute, il doit alors se prosterner avant le « salam » final. S’il a récité à voix haute là où il faut lire à voix basse, il se prosternera après le « salam » final. S’il s’agit d’une chose légère concernant la lecture à haute voix ou son inverse, comme réciter environ un verset à haute voix au lieu d’à voix basse, il n’aura pas de prosternation à faire. »

Donc les juristes n’ont pas fixé avec exactitude le nombre des mots, sauf le fait de dire un verset complet à peu près. Ce qui dépasse cette limite devient beaucoup, ce qui ne l’atteint pas est donc peu et l’on ne doit rien comme réparation. Et Allah est plus savant.

Se référer au « Moukhtassar » de l’Imam Al-Akhdari, la porte de l’oubli.


Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou.

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.