بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Tariqa Tidjaniya

Aucune personne non-affiliée ne doit réciter les oraisons sans aucune autorisation spéciale d'un Mouqadem ou Chouyoukh Tidjani.

Commentaire (extrait du livre Rimah) :

Le disciple doit avoir l'autorisation authentique pour accomplir le Dhikr. Les soufis considèrent que l'affiliation spirituelle de la part du Cheikh est indispensable pour que le cheminement du disciple aboutisse.

Sidi Cheikh Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« J'ai demandé au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : " cette grâce particulière aux Tidjani est-elle valable aussi bien pour celui qui a eu les oraisons directement de moi, que pour celui qui les a eus par un intermédiaire ? " Il (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a répondu : " Toute personne qui a pris l'autorisation d'un intermédiaire que tu as autorisé est semblable à celui qui l'a pris directement de toi, je le garantis " »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Se regrouper pour la récitation de la Wadhifa, et chaque vendredi soir (après la prière du 'Asr) à la réunion solennelle pour réciter le Heïlala.

Commentaire :

La Wadhifa et le Heïlala sont essentiellement des oraisons accomplies en groupe qui favorisent incontestablement l'évolution spirituelle du disciple.

Allah (Glorifié et Exalté) dit : « Résigne-toi à la compagnie de ceux qui évoquent leur Seigneur au début du jour et à sa fin dans l'espoir de voir un jour Son visage […] » (sourate 18 La caverne, verset 28).

Le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Aussitôt que les gens s'assoient pour évoquer Allah, les anges les entourent, la Miséricorde d'Allah les recouvre et la sérénité descend sur eux et Allah les évoque parmi ceux qui sont auprès de lui » (Mouslim)

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Il ne faut jamais réciter Djaouharatou-l-Kamel sans les ablutions rituelles et les conditions nécessaires.

Commentaire :

Djaouharatou-l-Kamel (la perle de la perfection) est une prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) particulière qui nécessite :

1 - La pureté : du corps, des vêtements, de l'endroit

2 - L'ablution à l'eau

3 - S’asseoir lors de la récitation de Djaouharatou-l-Kamel

4 - Le lieu doit être assez large pour contenir six personnes.

Si toutes ces conditions ou seulement une ne sont pas réunies on doit alors remplacer « Djaouharatou-l-Kamel » par la récitation de vingt Salat Fatihi.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Ne jamais rompre ses liens avec qui que ce soit et surtout avec les co-disciples.

Commentaire :

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a interdit de rompre avec son frère en Islam pour une durée supérieure à trois jours. Une fois cette période dépassée, le croyant doit au moins adresser le Salam à son frère sinon il déclenchera la colère d'Allah sur lui.

Allah (Glorifié et Exalté) dit :

« Les croyants ne sont que des frères. Ramenez la paix entre vos frères » (Sourate 49 Les appartements, verset 10).

« […] Ne vous entraidez pas à commettre le péché et l'agression » (Sourate 05 La table servie, verset 02).

Selon Anas (qu’Allah l’agrée), le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Ne rompez pas les liens d'amitié qui vous unissent, ne vous tournez pas le dos, ne vous haïssez pas, ne vous enviez pas les uns et les autres et soyez frères ô esclaves d'Allah ! Il n'est pas permis à un musulman de fuir son frère plus de trois jours consécutifs » (Sahih)

Selon Abou Ayoub (qu’Allah l’agrée), le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Il n'est pas permis à un musulman de fuir son frère plus de trois nuits consécutives, ainsi ils se rencontrent et chacun d'eux tourne le dos à l'autre, le meilleur des deux est celui qui salue le premier »

Selon Abou Houreyra (qu’Allah l’agrée), le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Les œuvres sont exposées tous les lundis et tous les jeudis. Allah absout alors tout homme qui n'associe rien à Allah sauf quelqu'un ayant une animosité contre son frère. Allah dit dans ce cas : "Reportez l'absolution de ceux-là jusqu'à ce qu'ils se réconcilient" » (Mouslim)

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Il faut éviter toute négligence dans la pratique des oraisons, tel le fait de les accomplir hors de leur temps légal sans une excuse valable (ou quelque chose de ce genre).

Commentaire :

Allah (Glorifié et Exalté) dit : « Et excellez ! Car Allah aime certainement les bienfaisants » (Sourate 02 La vache, verset 195).

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Certainement, Allah a prescrit la perfection en toute chose »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Il ne faut pas donner aux autres la permission de réciter les oraisons Tidjani sans avoir l'autorisation authentique légitimant cet acte.

Illustration :

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui s'attribue un droit (une qualité) sans qu'on le lui ait conféré est semblable à celui qui est revêtu d'un habit trompeur »

Sidi Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) rapporte que les gens du dévoilement ont annoncé plusieurs situations. Celui qui en fait une, sans se repentir avant son décès, encourra une mauvaise fin, parmi elles, la prétention d'être un wali ou un Cheikh.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Respecter toutes les personnes affiliées au Cheikh (qu’Allah l’agrée) et surtout les grands dignitaires de cette voie.

Illustration :

Allah (Glorifié et Exalté) dit : « Ceux qui font du mal aux croyants et aux croyantes sans qu'ils l'aient mérité se sont chargés d'un péché énorme » (Sourate 33 Les coalisés, verset 58).

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) rapporte : « Allah dit : "Celui qui prend pour ennemis un de mes alliés (Wali), je lui déclare la guerre" »

Cheikh Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) dit : « Celui qui porte atteinte à nos compagnons, Allah l'exclut de sa Présence et Lui reprend tout ce qu'Il lui a donné » (Cheikh Omar Foutiyou Tall)

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

- La propreté du corps et des habits si possible

- La propreté du lieu.

Illustration :

Allah (Glorifié et Exalté) dit :

« Et tes vêtements purifie-les » (Sourate 74 Le revêtu d’un manteau, verset 05).

« […] Allah aime les repentants et ceux qui se purifient » (Sourate 02 La vache, Verset 222).

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dit : « La propreté vaut la moitié de la foi »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Il faut s'asseoir vers la Qibla pendant la récitation des oraisons sauf en cas d'exception prévue, tel le voyage (même s'il est proche), l'assise en groupe.

Commentaire :

S'asseoir pendant la récitation des oraisons avec bienséance et concentration, les mains sur les cuisses, tête baissée, les yeux rivés vers le bas, en posture de prière ou jambes croisées, figure parmi les conditions de parachèvement du Dhikr.

Celles-ci sont d'une grande importance puisque les compagnons de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) insistaient beaucoup sur leur application. (D'après le livre « El Fath El Rabbani »)

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Ne jamais interrompre la récitation pour d'autres paroles sauf en cas de force majeure.

Commentaires (d'après le livre « Fath Rabbani ») :

Il est indispensable de ne pas interrompre la récitation des oraisons pour d'autres paroles (sauf pour une nécessité, ou pour répondre au Cheikh, aux parents, à l'époux), car à ce moment l'évocateur adresse la parole à Allah Le Très-haut. Donc, il est insensé d'interrompre son entretien avec son Seigneur en vue d'une autre personne.

Allah (Glorifié et Exalté) dit : « […] Dis : "Ce qui est auprès d'Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est Le meilleur des pourvoyeurs" » (Sourate 62 Le vendredi, verset 11).

À ce sujet, Sidi Cheikh Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Le disciple ne doit pas parler (lors de la récitation des oraisons) s'il sait que des gestes expressifs suffisent. En revanche, dans le cas d'une réponse destinée aux parents (père ou mère) ou de l'épouse à son époux la parole n'annule pas le Ouird (Oraison) même si elle se prolonge ».

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.